Niépi Magazine
Vol 17 . hiver
Vol 16 . été
Vol 15 . printemps
Vol 14 . automne hiver
Vol 13 . printemps été
Vol 12 . hiver
Vol 11 . automne
Vol 10 . été
Vol 09 . printemps
Vol 08 . hiver
Vol 07 . automne
Vol 06 . été
Vol 05 . printemps
Vol 04 . hiver
Vol 03 . automne
Vol 02 . été
Vol 01 . printemps
Recette(s) Article(s)

restaurant La Coutinelle une histoire d’amitié


Quand Mai Lan fait la connaissance de Nicolas, il travaille alors dans les télécoms et connaît son intolérance au gluten (maladie cœliaque) depuis près de six années déjà.

La petite histoire

En devenant parents, ils prennent conscience que leurs enfants pourraient devenir cœliaques un jour et rêvent d'un monde où la vie sociale d'un intolérant serait facilitée, où manger à l'extérieur ne serait plus si compliqué. Ils imaginent déjà un snack sans gluten sur le modèle anglo-saxon des delicatessens. Quelques années plus tard, le plan social du dernier employeur de Nicolas leur offre l’occasion de se lancer dans l’aventure. Leur projet s'affine et ils envisagent la possibilité de créer un lieu qui proposerait des produits de qualité, avec la possibilité de manger sur place ou d'acheter des plats, mais aussi de faire ses courses sans gluten. Ils parlent de leur projet à Laure et Arnaud, deux amis de longue date rencontrés sur les bancs de la faculté de sciences de Montpellier. Convaincus, il ne leur faudra pas longtemps pour rejoindre l’aventure.

La Coutinelle… Ce nom évoque l'état d'esprit du lieu et de ses fondateurs. Il s'agit d'une variété de châtaigne : produit simple, présent dans la région, gourmand et emblématique de la cuisine sans gluten. Pour toute l’équipe, ce nom est porteur de sens. Le goût de la châtaigne renvoie à l'enfance. Ils ont choisi de valoriser la terre généreuse de leur région : "Nous tenions à travailler sur notre territoire, à utiliser des produits locaux qui sont emblématiques, comme la châtaigne et l'oignon doux des Cévennes, ou encore le riz de Camargue…" La Coutinelle, c’est plus qu'un restaurant ! "Nous voulions y ajouter une véritable dimension sociale et créer nos ‘causeries’", précise Mai Lan. Une deuxième salle à l’étage sera bientôt disponible pour accueillir des moments d'échanges et d'animations autour de l’alimentation ou de l’éco-responsabilité. L'objectif est de permettre aux intolérants au gluten de sortir de l’isolement et d’être des clients comme les autres, dans un lieu qui ne soit pas un restaurant étiqueté "pour malades".

À La Coutinelle, tout le monde peut venir manger ou causer !

Ce que l'on aime à La Coutinelle c'est la fraîcheur des plats : de l'entrée au dessert, tout est réalisé sur place "Nous avons nos bonnes adresses pour nous procurer des produits frais de qualité", nous avoue Mai Lan. Cette préparation de dernière minute permet de prendre en compte les préférences et certaines intolérances ou modes alimentaires (produits laitiers, végétarien...) Dernièrement, La Coutinelle a eu une importante demande de produits sans maïs et a donc fait évoluer ses fameuses recettes de pain, de pâtes à tarte et pizza, en relevant le défi de préserver le croustillant, la mie moelleuse et aérée du pain… Bref, préserver la gourmandise. N'hésitez donc pas à préciser vos intolérances au moment de la réservation. La Coutinelle est un restaurant pour tous ! Pour Mai Lan, l'objectif est de "faire oublier le sans gluten pour que les intolérants au gluten puissent venir avec leurs proches et que personne ne soit frustré". Fini la peur de la miette de pain au-dessus de l’assiette.

Mais qu'est-ce qu'on y mange ?

Le midi, La Coutinelle vous propose des pizzas, des tartes végétariennes, des charcuteries et bruschettas, un plat du jour (gnocchi pesto noisettes, carbonade flamande, poulet mariné et pané…). Au salon de thé, où il est aussi possible de prendre un petit déjeuner, vous trouverez entre autre chouquettes, cookies, financiers et autres rochers à la pulpe de fruit du baobab, le tout sans produits laitiers ! 

Et quand vient le soir, place aux burgers (Charolais ou magret, le tout d’origine France) avec leurs magnifiques buns maison, des filets de poulet pané ou encore un magret de canard IGP Sud-Ouest accompagnés de légumes braisés et de pommes de terre du Vigan. 

Coté dessert, enfin, les incontournables sont les tiramisus (café, chocolat ou châtaigne), le mi-cuit chocolat et le crumble avec fruits de saison, sans oublier le cheese-cake à la faisselle de brebis bio, pain d’épices et zeste d’orange.

Retour

Newsletters